Croatie

czech republic |Autres pays : Slovaquie| Pologne | Hongrie | Roumanie | Bulgarie | Rép. tchèque| Slovénie | Russie| Lituanie

De l'expérience collectiviste yougoslave à l'indépendance croate

drapeau croatie

La monarchie est abolie en 1945 à la suite d'un référendum, et en 1946, la République Populaire Fédérative de Yougoslavie (RPFY) est créée. Elle est dirigée par le communiste d’origine croate Josip Broz, dit Tito. La Croatie en constitue l’une des six républiques fédérales et populaires, dont le modèle est l’Union soviétique stalinienne. L’idéologie communiste est présente dans toute la Yougoslavie, malgré les conflits nombreux entre les États fédérés.

Le régime de Tito est dur, mais indépendant de Moscou.  La Yougoslavie a fait le choix de l’autogestion (1950), ce qui limite le pouvoir de l’URSS dans l’État fédéral. Dès 1956, la Yougoslavie est à l'origine du Mouvement des Non-alignés, dont la signature du Traité par Tito, Nehru et Nasser a lieu à Brijuni, en Croatie. En 1963, la RFPY devient la République Socialiste Fédérative de Yougoslavie (RFSY) et la République populaire de Croatie est transformée en République socialiste de Croatie.

Jusqu ’à la fin des années 1960, la Serbie joue le plus grand dans les structures fédérales yougoslaves et s'attache à contenir les mouvements identitaires croates. L'assouplissement de cette politique à la fin des années 1960 entraîne une forte vague d’émigration croate. En 1971, le "Printemps croate", est un mouvement de contestation croate face au régime de Tito. En réaction, la nouvelle constitution fédérale de 1974 accorde plus d’autonomie aux républiques fédérées.

A la mort de Tito, le 4 mai 1980, une présidence collégiale à rotation annuelle est mise en place, permettant à chaque entité fédérée d’accéder à la tête de l’État.

S. Milosevic parvient au pouvoir par un putsch qui lui donne le contrôle de la présidence collégiale yougoslave. Il organise une campagne nationaliste violente, qui frappe surtout la Slovénie et la Croatie. En mai 1990, les premières élections législatives libres tenues en Croatie depuis l’entre-deux-guerres placent au pouvoir l'Union Démocrate Croate (HDZ), parti de centre-droit de Franco Tudjman, lequel est élu président. Dès 1990, les Croates et les Slovènes quitte le XIVe Congrès de la Ligue Communiste Yougoslave.

L’histoire croate ancienne >> De l'expérience collectiviste yougoslave à l'indépendance croate >> La transition croate des années 1990

Autres rubriques utiles du site

L’histoire de la Croatie

LaCroatie.fr - Tous droits réservés - Contacts & offre de services -